• Réduction d’impôt Pinel, Tout savoir sur la défiscalisation de ce dispositif.

    Réduction d’impôt Pinel, Tout savoir sur la défiscalisation de ce dispositif.

    Tous les contribuables ayant effectué des investissements immobiliers locatifs peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt Pinel lorsqu’ils remplissent certaines conditions :

    • Achat et mise en location d’un logement neuf ;
    •  Location logement à usage d’habitation principale pendant au moins 06 ans ;
    • Location de logement pour locataires dont les ressources sont au-dessous d’un certain seuil fixé par la loi Pinel.

    Ainsi, le dispositif Pinel est donc une réduction d’impôts sur le revenu accordé aux particuliers qui acquiert un logement neuf ou réhabilité. On parle alors de la défiscalisation de la loi Pinel puisqu’on enlève une part de prix d’achat de logement locatif en raison de ce dispositif.

    Par ailleurs, la défiscalisation de ce dispositif ne s’applique qu’aux opérations d’acquisition de logement réalisées dans les zones dites tendues. Les zones tendues sont les zones de Pinel où la demande de logement est importante que l’offre. Il s’agit des zones A, A bis et B1, qui sont les zones éligibles à la loi Pinel.

    Cependant, les zones B2 et C sont des zones détendues mais ils peuvent aussi bénéficier des avantages fiscaux par ce dispositif Pinel. Pour cela, il faut connaître les communes, les grandes villes qui se situent dans les zones éligibles aux dispositifs puisque le marché immobilier à travers ces zones tendues est vraiment attractif.

    Concernant le calcul du montant de la réduction d’impôt Pinel, il s’obtient à partir du prix de revient net du logement neuf ou réhabilité. Ce prix de revient net est le résultat de la somme du prix du logement lui-même ainsi que tous les coûts afférents.

    Par ailleurs, le montant du prix de revient net du logement varie en fonction d’un pourcentage de l’engagement de location. En 2022, le taux de réduction d’impôt impliqué est de :

    • 12% dans un engagement de location de 6 ans ;
    • 18% pour un engagement de location de 9 ans ;
    • 21% dans un engagement de 12 ans.

    D’où, il reste alors pour nous d’appliquer la formule suivante : Réduction d’impôt Pinel = Prix de Revient fois Pourcentage d’engagement de la location.

    Comment calculer la réduction d’impôt Pinel ?

    L’obtention d’une réduction d’impôt Pinel se déduit de l’impôt payé lors d’une acquisition du bien Pinel. Pour cela, il faut prendre en compte le prix d’achat du bien et le taux de réduction donné par le fisc.

    Le taux de réduction d’impôt Pinel varie suivant la durée d’engagement du propriétaire concernant le bien à louer : Pour une durée de location pour 6 ans, le taux imposé est de 12 % ; pour une durée de 9 ans, le taux est de 18% ; et pour une durée de 12 ans, le taux imposé par le fisc est de 21%.

    Le montant de la réduction Pinel est alors calculé à travers le prix d’achat du bien avec les frais afférant multiplié par le taux de la réduction. Cela revient à dégager la formule précédente : Réduction Pinel = Prix de Revient multiplié par le Taux de réduction. Pour un exemple de calcul Pinel, supposons qu’un investisseur immobilier a effectué :

    • Une acquisition d’un bien de 250 000 € destiné pour être loué ;
    • Avec une durée d’engagement de 6 ans.

    Alors la réduction Pinel est de 250 000 € fois 12% soit 30 000€. Donc le propriétaire bailleur a un droit de réduction de 30 000€ lors d’un achat d’un bien de 250 000€.

    Ainsi, un investissement Pinel offre de nombreux avantages fiscaux pour un investisseur selon la durée de son engagement.

    Quand commence la réduction d’impôt Pinel ?

    Dans le cadre du dispositif Pinel, lorsqu’un contribuable procède à un achat d’un logement neuf, il bénéficie d’un abattement fiscal de 12, 18 ou 21% du montant du prix d’achat suivant la durée de mise en location du logement.

    Ainsi, la réduction d’impôt Pinel débute lorsque le propriétaire bailleur remplit tous les conditions exigées :

    • Achat d’un bien à louer pour usage d’habitation principale ;
    • Déclaration de revenus avec plusieurs formulaires à propos du bien mise en location.

    Pour cela, la déclaration fiscale doit intervenir au cours de l’année qui suit l’acquisition du logement neuf.

    De plus, on doit renseigner toutes les informations à propos du nouveau logement via un formulaire de déclaration 2044 EB.

    La déclaration fiscale doit comporter sur les formulaires les informations suivantes :

    • L’identité du propriétaire ;
    • L’adresse du propriétaire ;
    • La date du logement acquis ;
    • La surface du logement ;
    • Le montant de la réduction d’impôt ;
    • Le titre de résidence principale ;
    • La durée de l’engagement.

    Comment apparaît la réduction d’impôt de l’investissement Pinel ?

    En respectant toutes les conditions liées à l’investissement Pinel, on bénéficie d’une réduction d’impôt lors du logement acquis destiné en location.

    Le dispositif Pinel permet de dynamiser l’investissement locatif en encourageant les investisseurs de construire de nouveau logement ou d’acquérir un logement neuf. Cependant, le dispositif n’est pas éligible avec la location meublée. C’est pourquoi l’investissement immobilier doit être en location nu. De plus, le bien mis en location doit être situé dans des zones tendues.

    Lorsque toutes les conditions sont mises sous le dispositif Pinel, les investisseurs pourront bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu suivant la durée de son engagement (6, 9 ou 12 ans).

    La réduction d’impôt commence à partir de l’année où l’on acquiert le bien. On devient alors un propriétaire bailleur en acquérant un bien immobilier en Pinel.

    Ainsi, les revenus obtenus par les locataires doivent être réglementés à travers des plafonds des ressources locataires du dispositif Pinel. De même, les loyers appliqués doivent être inférieurs de 20% aux prix des loyers du marché.

    Dans le cadre d’investissement Pinel, l’investisseur est obligé de déclarer ses revenus locatifs avec un certain nombre d’informations à propos du logement mis en location par le biais d’un formulaire 2044 EB. Il existe encore plusieurs autres formulaires à remplir dans un investissement en Pinel, tels que, le formulaire 2042 C concernant la réduction d’impôt en Pinel, la déclaration n°2044 SPE pour le bilan de l’investissement. Lorsque toutes les conditions sont remplies dans un investissement Pinel, les contribuables ont un droit de bénéficier d’une réduction d’impôt Pinel attirante.

  • Zone loi Pinel – quelles sont les zones éligibles en 2022 ?

    Zone loi Pinel – quelles sont les zones éligibles en 2022 ?

    La loi Pinel permet d’acquérir une réduction d’impôt sur le revenu à titre d’achat d’un logement neuf ou réhabilité. Il existe des certains critères imposés aux propriétaires pour être éligibles au dispositif locatif Pinel :

    • Le propriétaire doit louer le bien comme habitation principale, pendant au moins six ans avec un prix inférieur à 20% au prix du marché ;
    • Le logement doit se situer en zone A bis, A et B1 ;
    • Les revenus du locataire doivent être au-dessous d’un certain plafond, fixé en fonction de la zone dans laquelle se trouve le logement;
    • Les propriétaires doivent également respecter les plafonds de loyer définis en fonction de la zone géographique Pinel.

    Ainsi, le dispositif de la loi Pinel permet une réduction d’impôt sur le revenu, calculé sur le prix d’achat du logement et en fonction des zones géographiques. Alors, on passe à la défiscalisation en loi Pinel puisqu’il y a lieu une déduction fiscale d’une partie du prix d’achat d’un logement. Le propriétaire bailleur peut alors profiter des avantages liés aux dispositifs Pinel lorsque toutes les conditions exigées sont toutes remplies.

    Loi Pinel zone A

    Pour bénéficier d’une réduction d’impôt dans la loi Pinel, il faut que l’investissement locatif se situe dans une zone éligible.

    La zone A est une zone Pinel dont le marché immobilier est très avantageux. Elle regroupe des communes de l’île de la France, de l’agglomération genevoise, de la Côte d’Azur et plusieurs grandes villes comme Marseille, Montpellier, Lille ou encore Lyon. Il existe un certain nombre de conditions propres pour acquérir un logement en zone A :

    • Respects des plafonds de ressources des locataires pour un logement en zone Pinel A,
    • Respect des plafonds de loyer de cette zone, la loi prévoit un plafonnement de 13,04€ /m2.

    Ainsi, investir en zone A, en respectant les conditions liées à cette zone, on bénéficie d’une réduction d’impôt attirante avec un choix de zone très judicieux. Pour tout dire, la zone Pinel A est une zone parmi laquelle se regroupent des communes où le marché immobilier est très tendu.

    Loi Pinel zone b1

    La zone b1 est une zone Pinel dont les marchés immobiliers sont aussi attractifs. Elle concerne les grandes villes françaises où la demande de logements est plus importante. On y trouve alors des communes comme Nancy, Metz, Toulouse, Bordeaux, Reims, Rouen et Dyon.

    Dans la zone b1, deux conditions s’imposent pour louer un bien dans cette zone :

    •  Un plafonnement de 10,51 €/m2 pour le prix des loyers ; 
    • Un plafonnement pour des ressources des locataires qui varient en fonction des personnes à charge des locataires. 

    Ainsi, la zone b1 concerne donc les logements dont le marché immobilier est intéressant. La demande est plus concentrée que l’offre. Alors investir dans la zone b1 est un bon choix d’investissement immobilier locatif en loi Pinel.

     Loi Pinel Zone b2

    La zone b2 concerne les communes dont le marché immobilier est peu tendu. Cependant, les prix des loyers sont moins élevés que dans les zones éligibles. Les zones éligibles ne sont autres que les zones A, A bis et B1, lesquelles regroupent les grandes villes attractives.

    Par ailleurs, la zone B2 concerne les petites villes comme Dax, Angoulême, Valence, Gap ou Blois.

    Ainsi, le dispositif du Pinel zone b2 impose aux plus faibles plafonds de ressources demandés aux locataires, tels que :

    •   Pour une personne seule, les plafonds s’élèvent à 28 152€ par an en 2022 ;
    •  Pour un couple avec un enfant à charge, ceux-ci s’élèvent à 45 210€ ;
    •  Ainsi de suite, les plafonds de ressources varient en fonction des personnes à charge du locataire.

    En outre, le loyer est plafonné à 9,13€/m2 imposé au propriétaire bailleur dans la zone b2. Alors, pour tout dire, la zone b2 Pinel regroupe des communes non éligibles aux subventions de l’Etat. Cependant, les loyers imposés dans cette zone sont plus abordables pour les locataires.

    Alors investir dans la zone b2 permet aux investisseurs immobiliers de faire des investissements intéressants et durables. Pourtant, cette zone demande aux investisseurs d’effectuer une analyse locative et une certaine réflexion sur le marché.

    Foire Aux Questions :

    Quelles sont les communes les plus rentables en Pinel ?

    Pour connaître les communes les plus rentables en Pinel, on doit se baser sur 03 critères d’investissement locatif :

    • La rentabilité locative ;
    • La sécurité locative ;
    • L’attractivité du quartier.

    Ainsi, ces différents critères permettent de connaître les communes les plus rentables en Pinel. Il s’agit des communes de l’Île-de-France, de la Côte d’Azur, Nancy, Toulouse, Nantes et Bordeaux.

    ?         Qu’est-ce qu’une zone éligible à la loi Pinel ?

    Une zone éligible à la loi Pinel est une zone regroupant des communes où le marché immobilier est très tendu. C’est-à-dire que la demande de logement locatif est nettement supérieure à l’offre. Pour cela, il existe alors des zones où l’offre de logement locatif est supérieure à la demande. Ces zones ne sont pas éligibles au dispositif de défiscalisation et appelées aussi zones détendues. Ainsi, les zones éligibles à la loi Pinel se trouvent dans la catégorie :

    • Zones A bis ;
    • Zones A ;
    • Zones B1 ;
    • Les zones B2 ou encore zone C ne sont pas éligibles à la loi Pinel.
  • Comment investir dans l’immobilier sans argent ?

    Comment investir dans l’immobilier sans argent ?

    Actuellement, il est possible de faire un investissement immobilier sans argent. Ceci consiste à demander un financement bancaire et le revenu mensuel de l’immobilier doit couvrir le montant de remboursement auprès de la banque.

    Emprunt immobilier sans apport

    En fait, la banque ne prête pas n’importe quel montant à un investisseur immobilier. À vrai dire, elle examine le revenu apporté par l’immobilier ciblé afin de déterminer le montant possible à prêter.

    Alors, pour optimiser la capacité de prêt au sein de la banque, il faut être clair sur le coût total du projet immobilier. En effet, il faut réduire au maximum les besoins financiers superflus qui peuvent être reportés. C’est-à-dire, il faut savoir établir une matrice de priorisation.

    Après, il faut être un bon client aux yeux des banquiers. Dans le domaine de la finance, la banque privilégie les bons clients. Alors, il faut prouver qu’on est  à la banque pour être son grand partenaire et qu’on adopte un investissement largement bénéfique pour l’investisseur et la banque.

    Enfin, il faut préparer le dossier avec sérieux. La constitution du dossier est une étape clé afin de prendre un financement auprès de la banque. Alors, il faut montrer une vive motivation avec sérieux pour enlever l’hésitation du banquier.

    Choix de logement

    Le choix de logement est un pilier de l’investissement immobilier. Après tout, on essaie d’investir dans l’immobilier à l’aide d’un financement auprès de la banque.

    Pour cela, il faut choisir un immobilier loin d’un cas de vacance locative. En effet, il faut choisir un logement en pleine ville parce que la plupart des locataires se situent en ville. De plus, la situation économique de la zone d’investissement doit être stable pour que les gens s’y installent.

    En outre, il faut choisir entre un immobilier neuf ou ancien. Sur ce, l’investissement sur l’immobilier avec travaux est largement conseillé. Ce  dernier est souvent situé en plein centre-ville. De plus, l’impôt sur la rénovation est moins cher par rapport à l’impôt sur la construction. 

    Dans le choix de logement, il faut bien se concentrer sur la taille de l’immobilier. Pour cela, le bâtiment à petite taille est plus rentable d’après l’analyse des grands investisseurs. À vrai dire, le prix du m2 d’un immeuble à petite taille est moins cher, alors que le loyer de cet immobilier est plus attractif.

    Deux dispositifs mis en place pour favoriser l’investissement immobilier

    Premièrement, il existe le dispositif Pinel. Ce dispositif est une loi qui  permet de réduire l’impôt jusqu’à 21%. Si on décide de mettre en location un immeuble neuf, ce dispositif est valable pendant une période de 12 ans. En fait la loi Pinel est un dispositif mis en place par l’État afin de défiscaliser partiellement l’investissement immobilier neuf. Deuxièmement, il y a le dispositif Censi-Bouvard ou amendement Censi-Bouvard. Ceci consiste à sécuriser le loyer pendant 11 ans. Même si l’investissement rencontre un problème de vacance locative, on aura encore une garantie de prendre le loyer. Le dispositif Censi-Bouvard s’agit aussi d’une réduction d’impôt pendant 9 ans jusqu’à 33000 Euros ou jusqu’à 11% du prix HT du bien.

  • Investir à l’étranger

    Investir à l’étranger

    L’investissement immobilier à l’international présente plusieurs avantages. Dans ce type d’investissement, il faut être connaisseur pour qu’on ne tombe pas dans une arnaque. Alors, maintenant, il est temps de connaître les points clés sur l’investissement immobilier international.

    Meilleurs pays pour investir dans l’immobilier

    En 2022, le Portugal  semble être un pays idéal pour investir dans l’immobilier. C’ est grâce à sa stabilité économique, même après la pandémie. Et aussi, le Portugal est une zone touristique attirante. En effet, ce pays est idéal pour l’investissement immobilier à long terme ou saisonnier.

    En outre, les États-Unis semblent également attirant pour certains investisseurs dans l’immobilier à l’international. A vrai dire, ce pays  est puissant au niveau économique, de plus, beaucoup  de gens vont aux États-Unis pour un voyage d’affaires. Cela entraîne une forte demande de logement, et c’est pourquoi on doit investir dans l’immobilier aux États-Unis.

    Par la suite, on peut faire un investissement immobilier à l’île Maurice.  Cette île est  stable économiquement. De plus, Maurice possède une petite surface, c’est-à-dire, il est difficile de bâtir des nouvelles résidences. Alors, le taux de location d’immobilier est important.

    Investissement immobilier locatif à l’étranger

    Premièrement, il faut passer par la  collecte d’information et la prise de renseignement. Ceci est une étape indispensable quand on vise à acheter un bien immobilier à l’étranger. Pour cela, on doit s’appuyer sur la cible : la  situation économique  du pays, les points forts de l’endroit où se place l’immobilier, le marché immobilier dans sa zone, la cours de prix d’immobilier dans le pays, etc.

    Deuxièmement, après la prise de renseignement, on peut contacter une agence immobilière dans le pays de destination. L’agence facilite le processus d’achat parce qu’elle prend en charge toutes les tâches du début jusqu’à  la fin de l’achat. Après, il suffit de régler la facture de l’agence.

    Les pièges  dans l’achat de bien immobilier à l’étranger

    Concernant l’achat de bien immobilier, il ne faut pas négliger l’existence  du notaire. En ce moment, certains vendeurs d’immobilier tentent de détourner l’attention de l’acheteur et essayent de le persuader de ne pas aller chez le notaire. Mais il faut  savoir que ce fait pourrait être une arnaque. Pour cela, il faut faire un achat légal.

    Après, il ne faut pas déclencher l’achat du bien sans avoir acquis le maximum de renseignement. Même s’il y a des conseillers au sein d’une agence immobilière, il faut encore collecter des informations en dehors de l’agence parce que l’agence ne vise que la conclusion du marché.

    Les avantages de l’investissement  immobilier international

    L’investissement à l’étranger semble beaucoup plus avantageux parce  que certains pays proposent un prix de l’immobilier attractif. Pour cela, on a un large choix  selon le budget. De  plus, la plupart de pays à l’étranger possèdent des infrastructures de qualité.

    En outre, l’investissement immobilier à l’étranger est un moyen d’échapper à la sursaturation d’investisseurs locaux. Pour cela, on peut élargir le marché et chercher des bons coins en dehors de son pays.

    Enfin, l’investissement immobilier international est un mode d’investissement à haute  rentabilité. En effet, certains pays proposent un prix d’immobilier moins cher alors que le loyer dans ce pays est intéressant, de plus, le taux de change semble avantageux.

  • Investissement locatif

    Investissement locatif

    L’investissement dans l’immobilier offre plusieurs possibilités. Mais, la plupart des investisseurs choisissent l’investissement locatif afin de bénéficier des revenus financiers importants.

    Les motifs principaux de l’investissement locatif

    Le premier motif qui pousse certains gens à faire un investissement locatif dans l’immobilier c’est le soif d’avoir une source de revenu stable et sûre. Ce type d’investissement fournit une grande sûreté sur le plan financier.

    Après, l’investissement locatif dans l’immobilier permet d’aider ses proches ou ses descendants. En effet, quand on pratique ce genre d’investissement, les proches peuvent avoir une résidence avec un loyer attractif.

    L’investissement locatif permet à l’investisseur de pratiquer un autofinancement. Pour cela, l’investisseur peut couvrir toutes les charges annexes et la mensualité de la banque avec les loyers perçus par mois.

    Investissement locatif – Location classique

    La location classique s’agit d’une location à long terme. En  effet, ceci consiste à acquérir des biens immobiliers pour le louer sous un contrat de bail d’une longue durée. 

    Il existe un dispositif de défiscalisation compatible à ce type de location. Ce dispositif est la loi Pinel qui permet de réduire l’impôt sur la location d’un bien immobilier pour une durée de location de 6, 9 ou 12 ans.

    La location classique fournit des revenus stables sur le long terme. Ce fait donne des avantages aux investisseurs tels que l’assurance de leurs retraites, diversification de leurs patrimoines durables, etc.

    Investissement locatif – Location saisonnière

    En matière d’immobilier, la location saisonnière consiste à louer un bâtiment meublé dans le but d’héberger les une clientèle lors de son passage. Et cette action devrait être répétitive. 

    La location saisonnière semble plus avantageuse. Pendant la période des vacances, elle dispose d’une forte tension locative. De plus le flux de trésorerie est très simple parce que ce type de location s’agit d’une location à court terme. La location saisonnière comporte le moins de risque d’impayé parce que les clients paient avant d’entrer dans leurs logements.

    Sur le plan fiscal, le locataire saisonnier tient le titre de Locataire Meublé Non Professionnel (LMNP). Sur ce, il existe deux régimes applicables : le régime micro-BIC pour les locataires qui obtiennent des revenus locatifs inférieurs à 70 000 euros TTC, et le régime réel permettant de déduire sur les loyers la plupart des dépenses liées au logement.

    Investir en immobilier – Dispositifs de défiscalisation 

    Il existe de nombreux dispositifs de défiscalisation, mais ici, on va parler de deux dispositifs, un pour l’investissement dans l’immobilier neuf et un pour l’investissement dans les  logements anciens.

    Le dispositif de défiscalisation le plus connu est le dispositif Pinel. Il s’agit d’une loi qui permet de réduire les impôts jusqu’à 21%. Il faut savoir que ce dispositif est seulement applicable à l’investissement dans l’immobilier neuf. Les zones éligibles à cette loi sont la zone A, Abis et B1. Le dispositif Pinel peut apporter des avantages fiscaux aux investisseurs locatifs dans l’immobilier non meublé. En outre, il y a le dispositif Malraux. Ce dispositif a pour but d’encourager les travaux de rénovation dans les Secteurs Sauvegardés (SS) ou dans la Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP). Le dispositif Malraux permet aux investisseurs de récupérer la totalité de la TVA sur un travail de rénovation dans ces zones éligibles.

  • Débuter dans l’investissement immobilier

    Débuter dans l’investissement immobilier

    L’investissement immobilier est fait pour tout type de personne. A présent, nous évoquerons l’investissement immobilier pour les débutants.

    Investissement locatif en Holding

    Une société holding est une société d’investissement immobilier d’une manière indirecte. A vrai dire, la société holding prend le contrôle de plusieurs sociétés qui font l’investissement dans l’immobilier. De plus, elle prend aussi le contrôle de l’investissement d’un particulier.

    Pour les débutants, l’investissement immobilier avec holding est fortement conseillé. Avec une société holding, les investisseurs peuvent soulager parce que cette société holding, prend en charge la totalité des tâches administratives et commerciales de ses filiales.

    Avec la société holding, la fiscalité de chaque filiale est unifiée sous le nom de la société mère. Ceci veut dire que la société holding prend en charge le paiement des charges fiscales de ses sociétés filles.

    Pour créer une holding immobilière, il faut d’abord déterminer la forme sociale, après, on doit rédiger les statuts. Ensuite, on peut déposer le capital social et ouvrir un compte bancaire au nom de la société. Par la suite, on peut procéder à la publication dans un Journal d’Annonces Légales. Enfin on doit déposer le dossier complet au greffe du tribunal de commerce.

    Crowfunding – Investir dans l’immobilier en ligne

    Deuxième option, pour les débutants, on peut investir dans l’immobilier en ligne. De nos jours, il existe de nombreuses plateformes de financement participatif en ligne. En fait, ce type de financement participatif est appelé Crowdfunding immobilier.

    Le crowdfunding immobilier est une tendance dans le monde de l’investissement immobilier en 2022. Ce type d’investissement consiste à participer au financement d’un projet immobilier en plaçant une somme d’argent supérieur à 499 euros sur un projet de logement.

    Lorsque le projet de logement touche sa fin, les participants prennent la somme d’argent placé avec un taux d’intérêt. Ce taux d’intérêt devrait être compris en 8 à 12%.

    En crowdfunding, les investisseurs ne rencontrent aucun problème de gestion parce que la gestion du projet est déjà assurée par le promoteur. De plus, le crowdfunding est considéré comme moyen d’investissement à court terme.

    Investissement immobilier dans l’ancien

    Cette troisième option devrait être intéressante. En fait, l’investissement dans l’immobilier avec travaux est compatible aux débutants prêts à relever le défi sur l’investissement immobilier. L’investissement dans les anciens logements est un type d’investissement à haute rentabilité, mais il nécessite beaucoup de force et détermination.

    Maintenant, on doit connaître les techniques d’acquisition d’un bien immobilier avec travaux. Pour cela, il n’y a que deux règles à respecter. 

    Alors, en premier lieu, il faut être attentif lors de la constatation du bâtiment. Si on n’a pas les compétences sur ce genre de sujet, vaut mieux être accompagné par un technicien de bâtiment

    En deuxième lieu, il faut avoir le sens de la négociation. En fait, les anciens logements disposent des prix appréciables mais il faut toujours négocier au maximum parce qu’après l’achat, on est censé faire un travail de rénovation.Enfin, l’investissement immobilier avec travaux  est avantageux en matière d’emplacement car les anciens logements sont souvent situés en plein centre-ville.

  • Montage – optimisation fiscale immobilier

    Montage – optimisation fiscale immobilier

    Parfois, il faut viser à alléger ou éviter les charges fiscales afin d’optimiser le taux de revenu sur un investissement immobilier. Pour cela, il faut connaître un bon coin pour investir sans payer l’impôt. Ainsi, le principe de la défiscalisation doit être maîtrisé.

    Il est bon de savoir qu’il existe plusieurs façons de se défiscaliser, mais ici, on parle seulement trois manières importantes.

    Crowfunding -Investir en ligne

    En parlant de l’investissement en ligne, on a directement le crowdfunding en tête. Le crowdfunding immobilier s’agit d’un financement participatif sur un programme de logement rentable. En effet, ce type d’investissement consiste à investir dans l’immobilier sans acheter des biens ni faire des travaux de rénovation.

    En fait, le crowdfunding immobilier est un mode d’investissement en ligne sous forme de prêt. Pour cela, un promoteur présente un programme immobilier et lance une levée de fonds. Après, les investisseurs font leurs placements sur le programme immobilier convaincant. Le crowdfunding semble beaucoup plus rentable parce qu’il dispose un taux d’intérêt entre 8 à 12%.

    Sur le plan fiscal, le principe est simple. Si l’investisseur réside en dehors du pays où se déroule le programme immobilier, la fiscalité n’imposera aucune taxe sur le revenu. Alors, on peut dire que l’investissement en ligne est une manière primordiale d’échapper aux charges fiscales.

    Dispositif fiscal immobilier – se renseigner sur le régime adéquat

    Depuis la fin de l’année 2014, la loi Pinel a été mise en place. La loi Pinel est un dispositif qui apporte un avantage fiscal sur l’investissement immobilier neuf. Cette loi permet de réduire les impôts sur l’investissement avec des biens neufs jusqu’à 21% du montant de l’investissement. En France, seuls les biens neufs situés en zone A, Abis et B1 sont éligibles à la loi Pinel.

    En outre, il y a le dispositif Malraux. Ceci consiste à une défiscalisation immobilière permettant au propriétaire de déduire le coût de la réhabilitation de ses impôts. A vrai dire, la loi Malraux est dédiée à l’investissement immobilier avec travaux. Ce dispositif est largement bénéfique au niveau fiscalité, notamment sur les travaux de rénovation dans un secteur sauvegardé.

    Holding et investissement immobilier

    L’investissement immobilier avec holding s’agit d’un investissement immobilier opté pour le régime mère et fille. En fait, la société holding, qui prend en charge l’administration et la gestion de chaque filiale, prend une place comme société mère. En outre, les sociétés d’investissements immobiliers sous le contrôle d’une société holding prennent une place comme sociétés filles.

    En général, l’investissement immobilier avec holding apporte des avantages sur le plan administratif et commercial d’une société fille. En effet, la société holding prend en charge la totalité des tâches de gestion d’une société investisseuse dans l’immobilier. Ce fait peut alléger la pression sur la gestion de l’investissement immobilier.Mais il faut bien retenir que sur le plan fiscal, le système d’investissement immobilier avec holding est aussi avantageux, notamment pour la société fille. En effet, la société holding, considérée comme société mère, prend le contrôle et les charges sociales liées à l’investissement immobilier de chaque filiale. Ceci veut dire que l’imposition s’applique à cette société holding.

  • Crédit immobilier sans CDI

    Crédit immobilier sans CDI

    De nos jours, l’investissement immobilier est une source de revenu important. Lorsqu’on pense à investir, on doit  avoir un financement

    Ici, le sujet  concerne à investir dans l’immobilier en empruntant alors qu’on ne possède aucun CDI. Certains pensent que ceci n’est  pas possible. Pourtant ceci semble possible en ce moment avec la technique d’emprunt sans CDI auprès de la banque.

    Investir dan l’immobilier sans CDI

    Premièrement, on doit mettre une  bonne relation avec la banque. En effet, il faut montrer une bonne gestion sur son compte personnel. C’est-à-dire, on doit présenter  une somme confortable dans son compte bancaire, de plus, il faut  avoir un revenu stable et  intéressant afin d’attirer  l’attention du banquier. Bref, il faut montrer son sérieux. Ainsi, l’existence d’un membre de famille proche ayant un compte dans la  même banque serait un atout.

    Deuxièmement, il faut  être ancien dans son statut. L’ancienneté dans un statut donne une image intéressante devant le banquier. Par exemple, il faut présenter un certificat  d‘ancienneté dans un travail afin de prouver son sérieux. Lorsqu’on ne dispose pas  d’un CDI, on doit présenter  des pièces justificatives comme bulletin de salaire, ce dernier est analysé par le banquier afin de dévoiler la stabilité de revenu et  l’ancienneté de l’emprunteur dans son travail.

    Investir et réussir en immobilier

    Pour réussir son investissement  immobilier, il faut  d’abord étudier le cas du pays où se place l’immeuble. En fait, l’investissement immobilier se base sur la situation économique parce que ceci consiste à une location. Pour cela, il faut faire l’investissement dans un milieu stable économiquement. La stabilité économique est indispensable parce  qu’il n’y a pas de bon marché immobilier dans un pays en crise. 

    Après, il faut aussi se pencher sur la situation géographique du milieu d’investissement. En effet, l’investissement doit être fait en pleine ville. En ce moment, certaines ville contiennent des anciens logements à travaux, alors, on pourrait profiter l’existence de ces anciens logements. A vrai dire, le prix des logements anciens semble intéressant, ainsi, ces anciens logements se situent dans la zone stratégique pour l’investissement immobilier.

    Fiscalité sur l’investissement immobilier

    Maintenant, on doit connaître l’imposition sur le loyer. Sur ce, le loyer est imposé selon le type de location. 

    Si on loue un bâtiment  vide, on relève dans une fiscalité foncière. En fait, l’impôt est  calculé sur les revenus fonciers. Les acomptes payées de janvier  à août sont déterminées  en fonction de la déclaration de l’année précédente.

    Si on loue un bâtiment meublé, on est imposé sur la moitié des recettes locatives si  on est au régime forfaitaire. Ceci est déterminé sur le même principe que la location vide. Mais, si on relève du régime réel, on diminue fiscalement les loyers par un mécanisme de déductions de charges et d’amortissement.Enfin, il est bon de savoir qu’il y a une possibilité de réduction d’impôt sur l’investissement immobilier grâce à la  loi Pinel. Ce dernier est un dispositif qui permet  de réduire l’impôt sur l’immobilier jusqu’à 21% du montant de l’investissement. Mais il faut retenir que ce dispositif ne s’applique qu’à l’investissement dans l’immobilier neuf.

Create a website or blog at WordPress.com