Investissement locatif

Investissement locatif

L’investissement dans l’immobilier offre plusieurs possibilités. Mais, la plupart des investisseurs choisissent l’investissement locatif afin de bénéficier des revenus financiers importants.

Les motifs principaux de l’investissement locatif

Le premier motif qui pousse certains gens à faire un investissement locatif dans l’immobilier c’est le soif d’avoir une source de revenu stable et sûre. Ce type d’investissement fournit une grande sûreté sur le plan financier.

Après, l’investissement locatif dans l’immobilier permet d’aider ses proches ou ses descendants. En effet, quand on pratique ce genre d’investissement, les proches peuvent avoir une résidence avec un loyer attractif.

L’investissement locatif permet à l’investisseur de pratiquer un autofinancement. Pour cela, l’investisseur peut couvrir toutes les charges annexes et la mensualité de la banque avec les loyers perçus par mois.

Investissement locatif – Location classique

La location classique s’agit d’une location à long terme. En  effet, ceci consiste à acquérir des biens immobiliers pour le louer sous un contrat de bail d’une longue durée. 

Il existe un dispositif de défiscalisation compatible à ce type de location. Ce dispositif est la loi Pinel qui permet de réduire l’impôt sur la location d’un bien immobilier pour une durée de location de 6, 9 ou 12 ans.

La location classique fournit des revenus stables sur le long terme. Ce fait donne des avantages aux investisseurs tels que l’assurance de leurs retraites, diversification de leurs patrimoines durables, etc.

Investissement locatif – Location saisonnière

En matière d’immobilier, la location saisonnière consiste à louer un bâtiment meublé dans le but d’héberger les une clientèle lors de son passage. Et cette action devrait être répétitive. 

La location saisonnière semble plus avantageuse. Pendant la période des vacances, elle dispose d’une forte tension locative. De plus le flux de trésorerie est très simple parce que ce type de location s’agit d’une location à court terme. La location saisonnière comporte le moins de risque d’impayé parce que les clients paient avant d’entrer dans leurs logements.

Sur le plan fiscal, le locataire saisonnier tient le titre de Locataire Meublé Non Professionnel (LMNP). Sur ce, il existe deux régimes applicables : le régime micro-BIC pour les locataires qui obtiennent des revenus locatifs inférieurs à 70 000 euros TTC, et le régime réel permettant de déduire sur les loyers la plupart des dépenses liées au logement.

Investir en immobilier – Dispositifs de défiscalisation 

Il existe de nombreux dispositifs de défiscalisation, mais ici, on va parler de deux dispositifs, un pour l’investissement dans l’immobilier neuf et un pour l’investissement dans les  logements anciens.

Le dispositif de défiscalisation le plus connu est le dispositif Pinel. Il s’agit d’une loi qui permet de réduire les impôts jusqu’à 21%. Il faut savoir que ce dispositif est seulement applicable à l’investissement dans l’immobilier neuf. Les zones éligibles à cette loi sont la zone A, Abis et B1. Le dispositif Pinel peut apporter des avantages fiscaux aux investisseurs locatifs dans l’immobilier non meublé. En outre, il y a le dispositif Malraux. Ce dispositif a pour but d’encourager les travaux de rénovation dans les Secteurs Sauvegardés (SS) ou dans la Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP). Le dispositif Malraux permet aux investisseurs de récupérer la totalité de la TVA sur un travail de rénovation dans ces zones éligibles.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com